Oceans North Board of Directors

Mary Simon

présidente honoraire

Mary Simon est une ancienne présidente d’Inuit Tapiriit Kanatami (ITK), l’organisation inuite nationale qu’elle a de 2006 à 2012. Après son départ d’ITK, elle a présidé le Comité national sur l’éducation des Inuits dont le mandat est de mettre en œuvre une stratégie nationale complète pour améliorer les normes et réalisations éducatives au sein de la population inuite. En 2016, Carolyn Bennett, la ministre des Affaires autochtones et du Nord, a nommé Mary Simon représentante spéciale de la ministre afin d’élaborer un nouveau modèle de leadership partagé pour l’Arctique, fondé sur les engagements de la Déclaration conjointe du Canada et des États-Unis sur le climat, l’énergie et le rôle de leadership dans l’Arctique. Elle a présenté ses conclusions dans un rapport final déposé en mars 2017. Pendant quatre décennies, elle a assuré la progression d’enjeux critiques en matière de société, d’économie et de droits de la personne pour les Inuits canadiens, tant à l’échelle régionale, nationale et internationale. Elle a tenu de nombreux postes de haute direction, notamment celui de présidente de Makivik Corporation, une organisation de revendications territoriales du Nunavik, de présidente du Conseil circumpolaire inuit et d’ambassadrice du Canada au Royaume du Danemark. Elle a dirigé les négociations canadiennes lors de la création du Conseil de l’Arctique au milieu des années 1990. Elle est officière de l’Ordre du Canada et récipiendaire de l’Ordre national du Québec, du Gold Order du Groenland, du Prix national d’excellence décerné aux Autochtones, de la Médaille d’or de la Société géographique royale du Canada, de la Médaille Symons et de la Médaille du gouverneur général pour la nordicité. Mary Simon a été intronisée au Temple de la renommée international des femmes, en plus d’être membre de l’Institut arctique de l’Amérique du Nord et de la Société géographique royale du Canada. Elle est membre fondatrice du conseil d’Océans Nord. Au moment de son retrait de la vie publique à la fin de 2017, le Conseil l’a nommée présidente honoraire, en reconnaissance de l’inspiration et de la vision que sa vie continue d’insuffler à l’organisme.

Peter Harrison

président

Peter Harrison est professeur émérite à l’École des études sur les politiques publiques de l’Université Queen’s, à Kingston, en Ontario. Il a obtenu un Ph. D. en géographie de l’University of Washington, à Seattle, dans l’État de Washington, en 1973. Au cours de sa carrière de près de 30 ans à titre de haut fonctionnaire fédéral, il a été nommé sous-ministre de Ressources naturelles Canada et a travaillé pour le ministère des Pêches et des Océans en tant qu’agrégé supérieur de recherche sur les océans, au sein du Conseil national de recherches du Canada et de la Résolution des questions des pensionnats indiens Canada. Il a aussi occupé des postes de haut fonctionnaire au sein du ministère des Finances, des Affaires autochtones et du Nord Canada, de l’Agence du revenu du Canada et du Développement des ressources humaines Canada. Il a été secrétaire du Comité des priorités et de la planification du cabinet fédéral du Bureau du Conseil privé, a dirigé la ratification par le Canada de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer et a supervisé l’investissement de 150 millions $ dans le cadre de l’Année polaire internationale (API). Enfin, Peter Harrison a présidé la conférence de 2012 de l’API, « De la connaissance à l’action », à Montréal.

Chris Mills

trésorier

Chris Mills est conseiller financier chez Raymond James, à Vancouver. Il a grandi à Winnipeg, au Manitoba, avant d’obtenir une bourse de hockey sur glace à la State University de New York où il a décroché un diplôme en finances. Il travaille à titre de conseiller financier depuis huit ans et a obtenu le titre de directeur de placements agréé (CIM). À Vancouver, il est membre du Greater Vancouver Board of Trade et est bénévole à la Fondation Fais-Un-Vœu du Canada et à la Prostate Cancer Foundation BC.

Scott Highleyman

secrétaire

Scott Highleyman possède plus de 30 ans d’expérience dans la direction d’efforts de conservation nordique en Amérique du Nord. Il est vice-président, Politiques et programmes de conservation, chez Ocean Conservancy où il est responsable du programme de l’Arctique. De 2009 à 2016, il a développé et mis en œuvre le programme international de l’Arctique pour The Pew Charitable Trusts. Avant de se joindre à l’équipe de Pew, Scott était dirigeant de base dans la conservation de la forêt tropicale humide et de la protection marine en Alaska et fondateur de Wildhavens, une société de conseils stratégiques située à Bellingham, Washington, qui a mené des dizaines de projets pour des fondations et des organismes à but non lucratif. Scott détient un baccalauréat du Williams College et un diplôme en droit (J.D.) de l’University of Wisconsin Law School, à Madison. Il est membre de l’Alaska Bar Association et chevalier en science et lettres de l’Académie russe des sciences naturelles. Scott Highleyman habite à Bellingham, en bordure de la mer des Salish.